Bus au dos - Tour du monde - info@busaudos.ch


Un an!

Un an, déjà un an, que nous avons débuté notre périple ! Il en a coulé de l’eau sous les ponts depuis que nous avons pris le large et « tout » laissé derrière. Depuis que nous sommes arrivés à Buenos Aires, comme des bleus, jusqu'à maintenant et les voyageurs aguerris que nous sommes devenus. Après que nous avons dû nous battre pour récupérer notre premier container (cf récit Le parcours du combattant & bon plan Récupérer un container à Buenos Aires), il y a eu deux autres shippings. Nous ne sommes pas encore maîtres en la matière, mais commençons à connaître quelque peu les trucs et astuces récurrents lors de ces envois.


Aux départs et aux arrivées des différents shippings.

Nous sommes certainement moins stressés que lorsque nous travaillions, mais le voyage comporte aussi son lot de contraintes et ses moments de pression. La nonchalance ne nous guette pas encore.

Nous passons beaucoup de temps à préparer au fur et à mesure la suite, comme les organisations de shipping et les contraintes sanitaires et administratives. En ce moment, nos préoccupations concernent l’Australie et ce n’est pas une sinécure!

Nous réfléchissons aussi au travail que nous allons faire en rentrant, de nombreuses idées se profilent même si c’est encore assez loin.

Le budget est une contrainte quotidienne, nous devons y faire très attention, ce qui nous oblige souvent à nous serrer la ceinture. Ce n’est pas le Pérou et la Bolivie partout! Nous vivons encore plus simplement qu'auparavant, avec un volume et un confort restreints et nous nous en sommes bien accomodés sans peine. Nous suivons très peu l'actualité et ne nous en portons pas plus mal!

En terme de kilométrage, nous avons d’ores et déjà fait un tour du monde, avec un peu plus de 45’000km avalés avec notre Lucy, sans compter ceux en avion, en voitures de location ou à pied. Nous dépassons rarement le 80 km/h, c’est mieux pour profiter des paysages et limiter la consommation. Nous avons découvert 9 pays, 2 DOM-TOM et 1 POM avec des variétés de paysages et d’animaux pour la majorité jamais vues. Le flash a crépité, plus de 15'000 photos ont été tirées.


Un paysage et ...


un animal parmi tant d'autres.

Nous avons pu comparer les différents pays visités avec le nôtre qui, même s’il comporte ses problèmes et ses défauts qui sont souvent critiqués, comme le coût de la vie élevé, est très agréable à vivre. Ce n’est pas toujours mieux ailleurs, comme on l’entend souvent chez nous.

Nous avons rendu visite à deux amis, l’un par moment à l’autre bout du monde et l’autre immigré pour une durée à déterminer, et fait connaissance avec des personnes de tous horizons, voyageurs, personnes nous ayant ouvert les bras, reçus chez elles etc et restons en contact avec certaines d’entre elles.

Notre matériel de dépatouillage a été inauguré il y a quelques temps seulement et pas pour nous mais pour aider un couple en difficulté (cf récit De Silverdale à Picton). Gageons que nous ne le ressortirons plus!

Notre site s’est bien étoffé. Il compte actuellement 45 récits, soit un peu moins d’un récit par semaine, 10 galeries photos, 12 bons plans mais aucune vidéo. Lucy est aussi davantage décorée.


Notre Lucy très design!

Nous sommes à peu près à la moitié de notre voyage, qui devrait s’achever fin 2014. Nous avons revu notre trajet (qui prévoyait initialement de passer par la Chine, puis l’Inde) et pensons actuellement revenir directement en Suisse par la route depuis Vladivostok, en traversant la Russie, la Mongolie, selon un itinéraire qui reste encore à peaufiner.

Nous avons acquis de nouvelles notions linguistiques avec l’espagnol et bien amélioré notre anglais. Maintenant nous apprenons le japonais en prévision de notre passage au pays du soleil levant.


Comme des vaches espagnoles!

Ce voyage nous procure énormément de plaisir, cependant cela fait tout drôle et rend parfois nostalgiques d’avoir perdu certaines habitudes que nous avions. La saison de pêche pour Benj, le fait d’avoir un animal de compagnie, les cueillettes de champignons dans nos coins (surtout les morilles !), …. Nous compensons avec d’autres coins de pêche pour Benj, les animaux au fil de la route et chez nos hôtes, dont certains que nous adopterions bien… et d’autres champignons parfois cueillis.


Un des nombreux adoptables...

L’ambiance des Fêtes de fin d’année a eu un goût particulier. Ce n’est pas l’hiver, les jours sont longs, il n’y a pas eu les préparatifs habituels (certains d’entre vous ont dû regretter leur paquet de biscuits :) ) et les moments ensemble en famille autour d’un bon repas. C’était une période où nos familles et amis et notre pays nous ont davantage manqué.

Les produits suisses nous manquent aussi énormément: gruyère et produits laitiers en général, chocolat, pain, pâtisseries, saucissons, …, bien que nous ayons parfois trouvé quelques substituts en route et découvert quelques produits séduisants dans certains pays.

Nous avons toujours notre téléphone satellite avec lequel nous pouvons recevoir des SMS GRATUITS mais jusqu’à présent seuls nos parents nous ont écrit par ce biais (cf rubrique Contact). Snif!

Nous tenons à remercier encore une fois énormément toutes les personnes qui nous soutiennent ou nous ont soutenu moralement et/ou financièrement au cours de cette aventure.


Merci à toutes et tous...



Suite au prochain épisode! Masterton, Nouvelle-Zélande, le 11.01.2014