Bus au dos - Tour du monde - info@busaudos.ch


Bilan de la première étape en Amérique du Sud

La première étape en Amérique du Sud s'est achevée, voici venu le temps d'un petit bilan de ces presque 5 mois de voyage. Nous nous sommes bien adaptés et apprécions cette nouvelle vie, même si par moments nos familles, nos amis et notre pays nous manquent. Nous avons raté la saison des morilles (mais n'espérez pas que nous vous donnions nos coins, ils attendent notre retour!).

Le temps nous a souvent manqué, il y a tant de choses à voir et nous avions une date précise à tenir pour le départ d'Equateur, nos billets d'avion étant déjà réservés. Nous espérons moins courir après le temps lors de notre prochaine étape et pouvoir nous arrêter quelques jours d'affilée au même endroit, ce qui nous est peu arrivé lors de cette première étape. Nous réfléchissons à la suite de notre voyage qui risque de subir quelques modifications. Nous ne pensons plus mettre le bus en container mais voyager avec lui en roulier (principe du ferry mais sur un porte-container en longue distance). Nous nous tâtons encore pour la Chine, cela semble très compliqué pour traverser le pays avec un véhicule privé.

Nous nous en sommes de manière générale bien sortis avec la conduite, elle est très chaotique en Amérique du Sud, il faut avoir les yeux partout (deux paires sont utiles!), sans compter la signalisation, défaillante voire inexistante. La palme revenant sans conteste à la Paz. Nous avions pris l'habitude de prendre notre papier aux toilettes, il n'y en a quasiment jamais et de le jeter dans la corbeille prévue à cet effet (afin d'éviter de boucher les canalisations).

Pour en revenir au bilan, il ne s'agit pas là de retracer notre parcours qui se trouve déjà dans nos récits mais plutôt de mettre en évidence les points forts et les points faibles de chaque pays visité.

Argentine:

Ce qui nous a plu:

les grands espaces, la faune, les paysages quand ce n'était pas désertique, la pêche pour Benj, le fait d'être bien acceptés, la découverte du dulce de leche, les pâtisseries, les fruits exotiques et bien mûrs du Nord-Est.

Ce qui nous a moins plu:

la tarification pour étrangers, les prix de manière générale élevés, la bataille menée à Buenos Aires pour récupérer Lucy, les terrains et chemins trop souvent privés et/ou clôturés et/ou sans accès.


Chili:

Ce qui nous a plu:

les paysages, en particulier la Carretera Australe et le centre du Chili volcanique, la faune, le pass pour visiter les parcs nationaux, la pêche pour Benj, le fait d'être bien acceptés.

Ce qui nous a moins plu:

le pain, toujours le même, des redondos, ronds, plats et sans goût, le coût de l'essence, le plus cher de cette étape (1.60 CHF/l), les prix relativement élevés.


Bolivie:

Ce qui nous a plu:

les paysages, les lamas et les vigognes, les prix de la nourriture, les ciels étoilés.

Ce qui nous a moins plu:

l'état des routes engendrant des crevaisons à répetition, le manque cruel d'infrastructures en tous genres (traitement des déchets, sanitaires), les batailles menées pour faire le plein, les petits mensonges à tout-va, le fait d'être pris pour des porte-monnaie sur pattes à de nombreux endroits, la difficulté à s'adapter à l'altitude.


Pérou:

Ce qui nous a plu:

les paysages très diversifiés, les fruits mûrs et variés, l'accueil chaleureux des habitants, l'ambiance authentique, les prix de la nourriture, la Queseria Suiza à Campone anta Cusco, les pâtisseries au manjar, les sites des anciennes civilisations, en particulier Kuélap, les nombreux thermes, la gentillesse des policiers en dehors de Lima, les paradoxes d'un pays avançant très rapidement, par exemple les gens en costume traditionnel tirant un âne bâté au bout d'une corde et tenant dans l'autre main un téléphone portable.

Ce qui nous a moins plu:

le nombre de routes en travaux, le trop plein de touristes au Machu Picchu, son coût et le traitement inégal entre les étrangers et les locaux dans le train y menant, le désert côtier et la Panaméricaine, les flics ripoux à Lima (et Lima!).


Equateur:

Ce qui nous a plu:

on cherche toujours... Les trop rares gens qui ont été aimables et qui nous ont aidés, le parc des iguanes et le jardin botanique à Guayaquil, le prix de l'essence, le meilleur marché de cette étape (0.25 CHF/l).

Ce qui nous a moins plu:

les moqueries et les mensonges en tous genres, l'enfer que nous avons vécu pour envoyer Lucy, Guayaquil en général, la monnaie en dollars ce qui implique souvent des prix élevés.




Suite au prochain épisode! Guadeloupe, le 13.06.2013