Bus au dos - Tour du monde - info@busaudos.ch


Nouvelle petite incartade en Argentine

Lundi 11 mars, après être repartis de chez Pierre et avoir fait un petit bout de route, nous arrivons à la frontière qui passe au col de Puyehue. Les formalités du côté chilien sont rapidement faites. Dans la zone franche de quelque 20 km séparant les deux douanes, les bords de la route sont couverts de cendres volcaniques, les arbres, à quelques exceptions près, sont tous morts, le volcan Puyehue étant entré en éruption en juin 2011.


Dans la zone franche.

Du côté argentin, les papiers sont aussi vite faits. En repartant, un douanier veut vérifier le bus, mais après avoir ouvert la porte latérale et vu toutes les affaires qui avaient dégringolées à cause du ripio, il abandonne aussi sec (merci, pour une fois, le ripio!). Nous passons ensuite à Villa la Angostura faire quelques commissions et le plein, puisque l'essence est moins chère en Argentine. Nous commençons alors la route des sept lacs, raison principale de cette nouvelle incartade en Argentine.


Le Lago Espejo (lac miroir).

Nous passons la nuit au bord d'un ruisseau sans vie, ayant également subi l'éruption du Puyehue.

Le lendemain matin, nous terminons la route des sept lacs, très belle mais un peu trop touristique à notre goût.


Le long de la Ruta de los siete lagos.

Plus loin, nous nous arrêtons au bord du rio Chimehuin, depuis lequel nous avons une très belle vue du volcan Lanin (près de 3800m). Benj y pêche un moment et fait quelques petites truites.


Le volcan Lanin, le rio Chimehuin et une de ses truites.

En fin d'après-midi, Benj voulait pêcher un peu plus bas sur le Chimehuin mais, ne trouvant pas d'accès, nous poussons jusqu'au rio Aluminé. Le paysage change, ça devient plus aride, l'Aluminé coule au fond d'un canyon. Nous passons la nuit au bord où Benj fait encore quelques petites truites.


Le rio Aluminé et une petite arc-en-ciel.

Au matin, nous nous redirigeons vers une douane, celle de Mamuil Malal. Nous serions bien restés plus longtemps dans les environs mais le temps commence à être compté pour la suite de la remontée.



Suite au prochain épisode! Puerto Iguazu, le 28.03.2013