Bus au dos - Tour du monde - info@busaudos.ch


La région du Saguenay

Mercredi 14 août, réveil, une fois n'est pas coutume, avec la pluie. Cela nous incite à nous déplacer. Nous empruntons la route en direction de Tadoussac, village situé à l'embouchure du fjord du Saguenay, connu pour l'observation des mammifères marins. Le brassage des eaux du golfe du St-Laurent et du Saguenay et le fait que le fjord soit très profond à cet endroit puis beaucoup moins créent des conditions très favorables pour une abondance de nourriture. Arrivés sur place, le temps se calme. Nous profitons pour faire une balade à la Pointe de l'Islet et tenter d'observer ces animaux marins. Le manque de chance et surtout le bal incessant des embarcations à touristes en tous genres (zodiacs, bateaux à forte capacité de passagers, ...) les dérangeant en allant les voir plus loin sur le St-Laurent impliquent que nous n'en voyons hélas aucun. Nous allons nous installer pour la nuit un peu plus haut le long du fjord.


Le fjord du Saguenay.

Le lendemain, dans la matinée, nous tentons à nouveau une observation au même endroit que la veille mais sans plus de succès. Nous décidons alors d'essayer depuis l'autre côté du village donnant sur le St-Laurent. Il y a de l'activité loin au large au vu du nombre de bateaux agglutinés dans la zone. Benj arrive à la jumelle à vaguement distinguer un souffle.


L'attroupement de bateaux.

Nous retournons en fin d'après-midi à la Pointe de l'Islet et, en fin de journée, après que les bateaux sont rentrés, des bélugas apparaissent. Le spectacle de ces animaux, pouvant mesurer jusqu'à sept mètres et peser deux tonnes, est vraiment captivant. Nous établissons le camp de l'autre côté du village où nous étions allés dans l'après-midi.


Les bélugas du fjord du Saguenay.

Tôt le matin, les couleurs sont magnifiques et nous bénéficions d'un moment dans le calme.


Vue sur le St-Laurent au petit matin.

Un peu plus tard dans la matinée, nous quittons Tadoussac et ses hordes de touristes et prenons le traversier pour nous rendre de l'autre côté du fjord. C'est un petit trajet d'une dizaine de minutes.


Traversée entre Tadoussac et la Baie Ste-Catherine.

Peu après, nous revoyons plusieurs bélugas, dont quelques jeunes reconaissables à leur couleur pas encore blanche mais plutôt grise.


Les bélugas du jour.

Ensuite, la pluie fait à nouveau son apparition. Nous faisons plus tard une pause, quand le temps s'est calmé, au bord du fjord à Petit Saguenay. C'est l'endroit où l'on voit le plus loin sur le fjord.


Vue depuis Petit Saguenay.

Après une halte à Chicoutimi, où le fjord redevient une rivière, nous cherchons un endroit afin de nous installer mais l'opération s'avère difficile. Tous les chemins mènent à des habitations. Puis cela se complique encore en arrivant au bord du lac St-Jean, région très touristique. Il y a énormément de campings en plus des nombreux chemins habités. Nous parvenons finalement à dénicher une place en forêt en empruntant une route perpendiculaire au lac.

Le jour suivant, nous finissons rapidement de passer le long du lac St-Jean, sans grand intérêt à notre goût. Un peu après, nous arrivons à la réserve faunique d'Ashuapmushuan. Nous allons au bord de la rivière du même nom regarder des chutes.


Chutes de la Chaudière sur l'Ashuapmushuan.

Benj essaie d'y pêcher plus haut mais la rivière semble sans trace de vie. Etonnant pour une rivière au nord. Nous nous installons un peu plus loin dans les bois. Nous profitons pour cueillir des bleuets. Ce sont des baies cousines des myrtilles avec quelques différences. Comme leur nom l'indique, elles sont bleues plutôt que violettes foncées, l'intérieur est blanc, elles poussent en amas plutôt qu'éparpillées sur l'arbuste et au goût elles sont proches des myrtilles, quoiqu'un peu moins savoureuses, ce qui ne nous empêche pas de nous régaler.


Avant et après le passage des goinfres.



Suite au prochain épisode! Colombie-Britannique, Terrace, le 19.09.2013